Coronavirus

Coronavirus: face au coût de la crise, une hausse fiscale fait son chemin en Suisse

chargement

Pandémie D'après un sondage de l'institut KOF et de l'EPFZ, une majorité d’économistes appuie un relèvement des impôts pour payer les coûts de la pandémie. La classe politique affirme quant à elle que le surcoût doit n'être financé que par l'emprunt.

Par Yves Grenier / La Liberté
  17.05.2021, 00:01
Lecture: 5min
Premium
Jan Egbert Sturm, directeur de l’institut de recherches conjoncturelles KOF de l’EPFZ explique qu’«une réduction de la dette devrait se faire  via une augmentation des recettes plutôt qu’une réduction des dépenses.

Le consensus qui ne veut surtout pas toucher aux impôts pour financer les dépenses extraordinaires de la crise du covid est en train de se lézarder. Une majorité d’économistes sondés en avril par l’institut de recherches conjoncturelles KOF, de l’EPFZ, en collaboration avec la NZZ, s’est prononcée en faveur d’un relèvement de l’impôt sur les bénéfices des entreprises.

La classe politique, des simples parlementaires au Conseil fédéral, a toujours affirmé que le surcoût devait...

À lire aussi...

En forceCoronavirus: la police empêche une manifestation contre les mesures anti-Covid à BerneCoronavirus: la police empêche une manifestation contre les mesures anti-Covid à Berne

PandémieCoronavirus en chiffres: vaccination, incidence, infections en Suisse... nos infographiesCoronavirus en chiffres: vaccination, incidence, infections en Suisse... nos infographies

VacancesCoronavirus: comment les touristes suisses peuvent se rendre en ItalieCoronavirus: comment les touristes suisses peuvent se rendre en Italie

AssouplissementsCoronavirus: restaurants, centres thermaux, foot amateur, télétravail… ce qui pourrait changer dès le 31 maiCoronavirus: restaurants, centres thermaux, foot amateur, télétravail… ce qui pourrait changer dès le 31 mai

EspoirCoronavirus: l’épidémie est en recul selon la TaskForceCoronavirus: l’épidémie est en recul selon la TaskForce

Top