Coronavirus
 17.03.2020, 18:57
Lecture: 4min

Coronavirus: dans le canton de Neuchâtel, bientôt un emploi privé sur cinq sera concerné par le chômage partiel

Premium
chargement
Au Service neuchâtelois de l'emploi, à La Chaux-de-Fonds, une vingtaine de personnes travaillent désormais à traiter les demandes de chômage partiel, contre deux en temps normal.

Entreprises Les demandes de réduction des horaires de travail ont littéralement explosé: l’administration neuchâteloise en dénombre une centaine par jour depuis lundi, contre une dizaine durant un mois normal. Dans le canton, 20% à 30% des emplois pourraient être concernés.

Les unes après les autres, les entreprises neuchâteloises réduisent la voilure ou ferment simplement leurs portes. Figurant parmi les marques les plus connues au monde, l’horloger Rolex a renvoyé tout son personnel à la maison jusqu’au 27 mars au moins.

Certaines ferment par précaution, la plupart connaissent une chute de leur activité. Conséquence, le chômage partiel explose: d’une dizaine par mois, les demandes en réduction des horaires de travail (RHT) ont passé à près de 100 par jour,...

À lire aussi...

EconomieLa Côte-aux-Fées: chômage technique et transferts d’emplois chez PiagetLa Côte-aux-Fées: chômage technique et transferts d’emplois chez Piaget

PandémieCoronavirus: l'hôtellerie romande demande des mesures pour l'emploiCoronavirus: l'hôtellerie romande demande des mesures pour l'emploi

PandémieCoronavirus: Sellita ferme ses portes à La Chaux-de-FondsCoronavirus: Sellita ferme ses portes à La Chaux-de-Fonds

Top