Coronavirus
 20.03.2020, 14:54

Coronavirus: absorber le pic épidémique, telle est la mission des hôpitaux neuchâtelois

chargement
Les mesures prises sont multiplies dans les deux hôpitaux du RHNe afin de limiter la courbe de progression de la pandémie.

Pandémie Le dispositif du Réseau hospitalier neuchâtelois monte en puissance. Mise en place de lits supplémentaires, augmentation des heures et engagement de collaborateurs… Plusieurs mesures ont été mises en place afin d’absorber le pic épidémique du coronavirus.

Le dispositif du Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNe) monte en puissance afin d’absorber le pic épidémique du coronavirus. Un nombre important de lits a été ouvert dans les unités Covid-19 et les capacités en matière de ventilation mécanique ont été renforcées.

Des mesures ont été prises pour augmenter le taux d’activité du personnel, engager des collaborateurs et opérer des transferts internes. «Les contacts noués avec les partenaires privés du canton permettront de renforcer le dispositif au besoin», a indiqué vendredi RHNe à nos confrères de l’ATS.

Le centre opératoire protégé de Pourtalès, à Neuchâtel, et la zone spécifique au 6e étage, à la Chaux-de-Fonds, sont maintenus et renforcés pour séparer les flux ambulatoires. Deux zones supplémentaires de tri avancé seront ouvertes dès que le besoin sera effectif dans le hall du site de La Chaux-de-Fonds et dans une tente installée devant le site de Pourtalès. «Ce dispositif permettra de fluidifier le tri et l’orientation des patients», a ajouté RHNe.

Le CNP accroît ses consultations téléphoniques

De son côté, le Centre neuchâtelois de psychiatrie (CNP) continue d’assurer des soins. «Seule l’organisation de leur dispensation est ajustée, au profit d’un accroissement des consultations téléphoniques par exemple», explique l’organisation dans un communiqué ce vendredi.

Le suivi thérapeutique est assuré prioritairement à distance pour toutes les situations qui ne requièrent «pas absolument un suivi intensif». «Les situations jugées comme urgentes continueront à être prises en charge comme d’habitude dans les locaux appropriés», précise néanmoins le CNP.

Les hospitalisations sont quant à elles réservées aux situations de crise. Les entrées sont organisées par le Centre d’urgence psychiatrique (CUP) du CNP, «qui assume ainsi un rôle de ‘porte d’entrée’».

Davantage d’équipes mobiles

Le CNP renforce également ses équipes mobiles. Celles-ci sont chargées «d’assurer un soutien soutenu pour les personnes affectées dans leur santé mentale, qui témoignent d’un besoin accru en ces moments d’isolement social imposé».

Par contre, les visites sont suspendues jusqu’à nouvel avis, à l’exception de l’unité de l’enfance et l’adolescence. Des visites sont possibles, «après une évaluation de la situation au cas par cas», précise le communiqué.

L’info solidaire par l’équipe d’«ArcInfo»
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction d’«ArcInfo» est mobilisée afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi de proposer en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise. Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Elle est produite par nos journalistes et nos photographes avec passion et engagement. Si vous souhaitez nous soutenir, vous trouverez plus d’informations sur nos abonnements en cliquant ici.
ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SantéCoronavirus: les cliniques privées neuchâteloises vont collaborer avec l’hôpital publicCoronavirus: les cliniques privées neuchâteloises vont collaborer avec l’hôpital public

SantéSwiss Medical Network au capital de l’Hôpital du Jura bernois: regards neuchâtelois sur un choix politiqueSwiss Medical Network au capital de l’Hôpital du Jura bernois: regards neuchâtelois sur un choix politique

Ecoles ferméesCoronavirus: «nous planifions de manière à être prêts à une extension de la mesure»Coronavirus: «nous planifions de manière à être prêts à une extension de la mesure»

Top