Coronavirus

Canton de Neuchâtel: sans salaire et sans aide pour cas de rigueur, témoignage d’une commerçante

chargement

Pandémie Obligée de fermer sa boutique durant deux mois en 2020, une commerçante neuchâteloise a sollicité une aide pour cas de rigueur. Sa demande a été rejetée par le Canton. Une décision qui passe d’autant plus mal qu’elle ne s’était pas versé de salaire durant les deux années précédentes. Explications.

  03.05.2021, 12:55
Lecture: 4min
Premium
Nicole (prénom fictif) dans sa boutique, quelque part dans le canton de Neuchâtel.

Pas de bras, pas de chocolat. C’est l’expression qui vient à l’esprit à propos de la mésaventure vécue par Nicole*. Celle-ci tient une boutique d’habits quelque part dans le canton de Neuchâtel. Alors même qu’elle a été dans l’obligation de fermer son commerce durant deux mois en 2020, sa demande d’aide pour cas de rigueur lui a été refusée...

À lire aussi...

EconomieNeuchâtel: l’aide aux cas de rigueur étendueNeuchâtel: l’aide aux cas de rigueur étendue

Grand ConseilCanton de Neuchâtel: 35 millions de francs versés pour les cas de rigueurCanton de Neuchâtel: 35 millions de francs versés pour les cas de rigueur

AidesNeuchâtel: délai prolongé au 30 juin pour les cas de rigueurNeuchâtel: délai prolongé au 30 juin pour les cas de rigueur

Top