22.06.2020, 05:30
Lecture: 4min

Ola Söderström: "Nous pouvons changer beaucoup de choses sans que le monde ne s'écroule"

Premium
chargement
Ola Söderström, professeur à l'Institut de géographie de l'Université de Neuchâtel

Et maintenant? Géographe à l'Université de Neuchâtel, le professeur Ola Söderström prend la mesure des changements observés pendant la pandémie.

Air pur, silence et solitude: le confinement a transfiguré les villes du jour au lendemain. Que restera-t-il de cette transformation urbaine une fois les effets du confinement discipés?

Ola Söderström, professeur à l’institut de géographie de l’Université de Neuchâtel, fait le tri de nos nouvelles habitudes. Il estime que dans plusieurs domaines, le confinement pourrait se révéler comme un «accélérateur du changement». Mais pas toujours pour le mieux. 

A lire aussi : Covid-19: récit d'une crise inédite

Le...

À lire aussi...

Et maintenant?Martin Vetterli: «L’EPFL va changer même si certains souhaitent un retour comme avant»Martin Vetterli: «L’EPFL va changer même si certains souhaitent un retour comme avant»

Et maintenant?Bertrand Kiefer: «Il ne faut pas avancer avec une logique de performance, mais une logique de soins»Bertrand Kiefer: «Il ne faut pas avancer avec une logique de performance, mais une logique de soins»

Et maintenant?Patrick Linder: «L’horlogerie conserve un rôle clé pour la place industrielle suisse»Patrick Linder: «L’horlogerie conserve un rôle clé pour la place industrielle suisse»

Top