23.06.2020, 05:30
Lecture: 6min

Myriam Facchinetti: «Parents et enseignants doivent rester solidaires»

Premium
chargement
Myriam Facchinetti, enseignante en 3e Harmos au collège des Parcs de Neuchâtel.

Et maintenant Enseignante au collège des Parcs de Neuchâtel, Myriam Facchinetti a écrit treize chroniques pour «ArcInfo» durant le semi-confinement. Sept semaines se sont écoulées depuis la reprise de l’école, le 11 mai. Comment allez-vous «maîtresse»?

«Courir le marathon de New York a changé ma vie. J’ai découvert que j’étais obstinée et capable de tout faire!» Comme raconter pour «ArcInfo» la pandémie à hauteur de bancs d’école. De mars à mi-mai, Myriam Facchinetti a écrit 13 chroniques publiées en page Forum. L’institutrice a osé y coucher ses doutes, ses joies, le manque de ses élèves, leur manque d’école (ou pas!) de ces gosses.

Ecrire, c’est le marathon qui lui en a donné la force: «Comme je n’avais jamais couru avant, je me suis préparée durant deux ans pour y...

À lire aussi...

Pandémie«J’admire la facilité avec laquelle les enfants ont relevé la tête»: la chronique d’une enseignante neuchâteloise«J’admire la facilité avec laquelle les enfants ont relevé la tête»: la chronique d’une enseignante neuchâteloise

Pandémie«On aimerait que les enfants ne se distancient pas»: la chronique d’une enseignante neuchâteloise«On aimerait que les enfants ne se distancient pas»: la chronique d’une enseignante neuchâteloise

Pandémie«Qu’ils puissent voir mon sourire à leur approche»: la chronique d’une enseignante neuchâteloise«Qu’ils puissent voir mon sourire à leur approche»: la chronique d’une enseignante neuchâteloise

EcolesPrévention aux abords des écoles: la police neuchâteloise se dit «satisfaite» de sa campagnePrévention aux abords des écoles: la police neuchâteloise se dit «satisfaite» de sa campagne

Scolarité obligatoireL’école à la maison: tout n’est pas à jeter!L’école à la maison: tout n’est pas à jeter!

Top