25.06.2020, 05:30
Lecture: 4min

Laurent Kurth: «Nous nous attendons à des turbulences très sérieuses sur plusieurs années»

Premium
chargement
Le conseiller d'Etat Laurent Kurth, photographié le 12 juin 2020.

Et maintenant? Pour la première fois, Laurent Kurth, chef du Département des finances et de la santé, évalue les conséquences financières de la crise sanitaire. Il faut compter avec cinquante millions de francs de dépenses en plus pour 2020.

Cinquante millions de francs de dépenses supplémentaires en 2020 et un trou d’air fiscal pour les années qui suivent: le confinement aura de lourdes conséquences sur l’état des finances publiques, selon le conseiller d’Etat Laurent Kurth. Si la crise économique se prolongeait, «des turbulences très sérieuses se feraient sentir durant plusieurs années». Le ministre plaide pour augmenter la part des réserves de la Banque nationale mise à disposition des cantons.

Le gouvernement exclut pour l’heure tout programme...

À lire aussi...

Et maintenant?«Et maintenant, tout sera différent?», l’édito de Sophie Winteler, rédactrice en chef adjointe«Et maintenant, tout sera différent?», l’édito de Sophie Winteler, rédactrice en chef adjointe

Et maintenant?Bertrand Kiefer: «Il ne faut pas avancer avec une logique de performance, mais une logique de soins»Bertrand Kiefer: «Il ne faut pas avancer avec une logique de performance, mais une logique de soins»

Et maintenant?Martin Vetterli: «L’EPFL va changer même si certains souhaitent un retour comme avant»Martin Vetterli: «L’EPFL va changer même si certains souhaitent un retour comme avant»

Top