Chroniques du changement

ArcInfo, un seul titre fort pour le canton

chargement

Presse Le 23 janvier, L'Express et L'Impartial seront réunis sous une seule bannière, celle d'ArcInfo. La rédaction en chef vous dit tout de cette naissance.

 17.01.2018, 17:00
ArcInfo, un seul titre fort pour le canton

Cessons pour une fois de jouer les (faux) modestes: nous sommes à l’aube d’une nouvelle révolution neuchâteloise. Le mardi 23 janvier 2018 verra la presse écrite de ce canton réunie sous un seul titre. Son nom? «ArcInfo».

Un changement qui sautera aux yeux de tous les lecteurs, quel que soit le support qu’ils privilégient, écrans, tablettes ou version imprimée, puisque ce nouveau venu dans le paysage médiatique régional sera entièrement vêtu de neuf, avec une nouvelle maquette résolument dans l’air du temps, dynamique et agréable au regard.

Depuis plus de 20 ans

Comme toutes les révolutions, celle-ci est le résultat d’une lente maturation. C’est en novembre 1996, soit il y a plus de 20 ans, qu’ont été fusionnées les rédactions de «L’Express» et de «L’Impartial». Les deux titres sont réunis au sein de la même entreprise, la Société neuchâteloise de presse, depuis 1999. Quant au média ArcInfo, il a eu le temps, au fil des années, de s’imposer auprès des lectrices et des lecteurs du pays de Neuchâtel.

C’est à partir de 2008, en effet, que les développements numériques se sont opérés sous cette bannière. Web, mobiles, réseaux sociaux: ArcInfo affirme aujourd’hui sa présence dans le canton de Neuchâtel et l’Arc jurassien au sens large (en particulier les Franches-Montagnes et le vallon de Saint-Imier, où nous restons implantés), avec une audience moyenne mensuelle de plus de 250 000 utilisateurs uniques en 2017. Bref, dans ce pays où l’on a érigé la mesure du temps au rang d’art, l’heure du changement d’ère a sonné!

Nouveaux modes de vie

Logique, cohérente et innovatrice: c’est à travers ces trois qualificatifs que l’on peut résumer la création de ce nouveau média écrit neuchâtelois. Logique parce qu’il s’inscrit dans l’évolution des modes de vie des gens de ce canton, toujours plus mobiles et définitivement connectés.

Cohérente, car le journal qui sera proposé dès mardi prochain aux Neuchâtelois disposera d’une identité unique et globale, similaire à celle des contenus digitaux, devenus désormais prioritaires. Mais attention, le papier a encore une raison d’être. Preuves en sont les quelque 75'000 lecteurs quotidiens des titres actuels, prêts, à J-6, à dévorer les premières pages du tout nouvel «ArcInfo». Autre preuve, la construction par le groupe ESH Médias (auquel appartient la Société neuchâteloise de presse) d’un nouveau centre d’impression à Monthey (VS), qui ouvrira en janvier 2019 (nos éditions du 20 septembre 2017).

Innovatrice, enfin, car cette édition papier se présentera sous une toute nouvelle maquette, dynamique et aérée, faisant la part belle à l’illustration et à un graphisme contemporain. Quant au contenu, il a aussi été complètement repensé, dans le but d’être, encore davantage qu’aujourd’hui, au service de l’ensemble des Neuchâteloises et des Neuchâtelois. Au-delà du traitement brut de l’actualité de la région, mais aussi nationale, internationale, sportive, économique ou culturelle, nous voulons aider nos lecteurs à mieux comprendre le monde dans lequel ils évoluent et à percevoir les enjeux de demain. Et aux multiples problèmes auxquels ils doivent faire face, nous tenterons, à notre échelle, d’apporter des réponses.

Comme pour «L’Express» et «L’Impartial», la région restera l’ADN d’«ArcInfo». La couverture rédactionnelle régionale et locale des titres actuels demeure, avec les mêmes forces journalistiques et la même implantation. En plus de notre nouveau lieu d’activité sur les hauts de Neuchâtel, au 3 de l’avenue du Vignoble, nous maintenons notre présence, rédactionnelle et commerciale, rue Neuve, à La Chaux-de-Fonds.

Début d’une aventure

La nouveauté touche aussi l’offre publicitaire d’«ArcInfo», revue dans sa structure comme dans sa tarification. Les tarifs de référence ont été revus à la baisse, quand bien même le message des annonceurs rayonnera sur l’ensemble du bassin de diffusion du nouveau quotidien. Mieux, une part importante des emplacements publicitaires dans le journal imprimé seront couplés avec des espaces sur ArcInfo.ch.

Nous y sommes. Il nous reste six jours pour peaufiner les détails. Toute l’équipe qui, jour après jour, met tout en œuvre pour que l’information écrite vive dans le pays de Neuchâtel, est impatiente d’être au jour J. Car ce 23 janvier ne sera pas un aboutissement, mais le début d’une nouvelle aventure.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Canton de NeuchâtelLa vérité du terroirLa vérité du terroir

Canton de NeuchâtelTant de tabous à leverTant de tabous à lever

Médias"Café journalistique": quand la presse locale se réinvente"Café journalistique": quand la presse locale se réinvente

Café journalistiqueCafé journalistique : quelle information locale à l’heure du numérique ?Café journalistique : quelle information locale à l’heure du numérique ?

DivertissementLe retour du grand mots croisés... le samedi!Le retour du grand mots croisés... le samedi!

Top