Christophe Bugnon se lâche

Chronique de Christophe Bugnon: «Lettre et le néant»

chargement

Humour Retrouvez la chronique hebdomadaire de l’humoriste neuchâtelois Christophe Bugnon. Ce vendredi, il se lâche… sur le sort des facteurs.

 15.02.2019, 14:00
Premium
Chronique de Christophe Bugnon: «Lettre et le néant»

C’est un gentil facteur, sur son vélomoteur, chantait le barde vaudois à moustache Henri Dès. Mais le facteur n’est plus gentil. Parce qu’il est fâché. Parce qu’il est fatigué. Parce qu’il est surexploité. Vélomoteur électrique ou pas, ses batteries sont à plat. Les facteurs communs, qui pourtant ne manquent pas d’adresse en ont trop. C’est paradoxal à une période où La Poste se plaint de la diminution du courrier, les facteurs sont surchargés de travail. Fini les cooly colis.

Cette...

À lire aussi...

TravailA bout, des facteurs de l’Arc jurassien témoignentA bout, des facteurs de l’Arc jurassien témoignent

GrogneSous-effectif: les facteurs de l’Arc jurassien ne tiennent plus la pressionSous-effectif: les facteurs de l’Arc jurassien ne tiennent plus la pression

RecyclageRecyclage: les facteurs ramasseront les habits usagés pour TexaidRecyclage: les facteurs ramasseront les habits usagés pour Texaid

La PosteDans le canton de Fribourg, ce sont les facteurs qui relèvent les compteurs électriquesDans le canton de Fribourg, ce sont les facteurs qui relèvent les compteurs électriques

Top