Christophe Bugnon se lâche
 09.11.2018, 14:00

Chronique de Christophe Bugnon: Horrora Procuralis

Premium
chargement
Chronique de Christophe Bugnon: Horrora Procuralis

Humour Retrouvez la chronique hebdomadaire de l’humoriste neuchâtelois Christophe Bugnon. Ce vendredi, il se lâche… sur un procureur auteur de polars.

Le procurauteur Nicolas Feuz est-il allé trop loin en exhibant sa plastique, telle une miss peu farouche, dans l’hebdomadaire illustré préféré (et unique) des Romands? A-t-il commis un crime de lèse magistrature en posant en robe (de pas miss) et à (semi) poil dans le même article?

Les photos parues ont égratigné l’image idéale de notre Stieg Larsson...

À lire aussi...

HumourChronique de Christophe Bugnon: «Déparquement»Chronique de Christophe Bugnon: «Déparquement»

HumourChronique de Christophe Bugnon: «Impôts cassés»Chronique de Christophe Bugnon: «Impôts cassés»

HumourChronique de Christophe Bugnon: «Encore des mots, toujours des mots»Chronique de Christophe Bugnon: «Encore des mots, toujours des mots»

HumourChronique de Christophe Bugnon: «George, David et les multinationales»Chronique de Christophe Bugnon: «George, David et les multinationales»

HumourChronique de Christophe Bugnon: Les jolies coronies de vacancesChronique de Christophe Bugnon: Les jolies coronies de vacances

Top