Café citoyen
 26.06.2018, 16:49

Des psychothérapeutes neuchâtelois doivent reverser 40 à 75% de leurs revenus à un psychiatre

Premium
chargement
Les cabinets de psychiatrie n'arrivent pas à répondre aux nombreuses demandes.

Santé mentale Des psychologues-psychothérapeutes neuchâtelois dénoncent le système actuel de délégation qui les lie financièrement aux psychiatres, à qui ils doivent reverser 40 à 75% de leurs rev enus. Ils réclament l’abolition de ce modèle.

La problématique a surgi lors du dernier café citoyen d’"ArcInfo" sur les coûts de la santé: pour être remboursés par l’assurance maladie de base, les psychologues-psychothérapeutes doivent travailler dans un cabinet médical, sous la responsabilité d’un psychiatre. C’est le modèle de la délégation. Le Conseil fédéral étudiait la possibilité de changer ce modèle de remboursement, mais les réflexions ont...

À lire aussi...

RencontreTroisième Café citoyen: les lecteurs d’ArcInfo discutent du système éducatif scolaireTroisième Café citoyen: les lecteurs d’ArcInfo discutent du système éducatif scolaire

Troisième âgePatricia, transgenre et ange gardien à PeseuxPatricia, transgenre et ange gardien à Peseux

SantéHôpitaux: pourquoi les factures sont parfois incompréhensiblesHôpitaux: pourquoi les factures sont parfois incompréhensibles

RencontreSecond Café citoyen: les lecteurs d'ArcInfo discutent des coûts de la santéSecond Café citoyen: les lecteurs d'ArcInfo discutent des coûts de la santé

Café citoyenLogement: comment construire plus juste dans le canton de Neuchâtel?Logement: comment construire plus juste dans le canton de Neuchâtel?

Top