L’ours, symbole vivant de la ville de Berne

chargement

CES ANIMAUX QUI FONT LA SUISSE (6/6) Alors que l’ours revient gentiment s’installer en Suisse, Finn, Björk et Ursina sont eux les stars du parc des ours à Berne. L’histoire qui lie la capitale fédérale aux plantigrades est longue et la population bernoise a un attachement très fort à cet animal.

 17.07.2021, 05:30
Lecture: 8min
Premium
Ursina, née le 16 décembre 2009, est la fille de Björk et de Finn. C’est également en 2009 que le nouveau parc aux ours a vu le jour.

Sur le drapeau, mais dans les cœurs surtout. A Berne, l’ours est incontournable. Le chef du parc des ours, Peter Schlup, en a de nombreuses preuves.

«Si l’un de nos ours a un problème, je reçois des dizaines de messages de personnes qui s’inquiètent pour eux», raconte-t-il. «La population a plutôt mal vécu le déménagement des ours durant quelques mois à Vallorbe en 2015, le temps de réaliser des rénovations dans le parc. C’était la première...

À lire aussi...

CES ANIMAUX QUI FONT LA SUISSE (1/6)«Le franches-montagnes fait partie du pays, il fait partie de nous»«Le franches-montagnes fait partie du pays, il fait partie de nous»

CES ANIMAUX QUI FONT LA SUISSE (2/6)La vache d’Hérens, un membre supplémentaire de la familleLa vache d’Hérens, un membre supplémentaire de la famille

CES ANIMAUX QUI FONT LA SUISSE (3/6)«Si l’être humain avait le caractère d’un bouvier bernois, il n’y aurait pas de guerre»«Si l’être humain avait le caractère d’un bouvier bernois, il n’y aurait pas de guerre»

CES ANIMAUX QUI FONT LA SUISSE (4/6)Le bouquetin, la noblesse à l’état purLe bouquetin, la noblesse à l’état pur

CES ANIMAUX QUI FONT LA SUISSE (6/6)L’ours, symbole vivant de la ville de BerneL’ours, symbole vivant de la ville de Berne

Top