Baselworld
 25.03.2019, 20:40

Baselworld: veillée d’armes neuchâteloise à Bâle

chargement
Le Conseil d'Etat mène la délégation neuchâteloise à Baselworld

BASELWORLD 2019 Le Conseil d’Etat s’est rendu in corpore à Baselworld, comme à son habitude. A la veille de votes importants au Grand Conseil, le ministre de l’Economie a brossé rapidement les enjeux de la session parlementaire.

C’est lundi soir que les autorités neuchâteloises se sont rendues à Bâle pour remercier les exposants neuchâtelois du salon Baselworld de leur engagement pour l’économie du canton.

Le conseiller d’Etat Jean-Nat Karakash en a profité pour évoquer les enjeux de la prochaine session du Grand Conseil, qui se tient mardi: «Nous attendons la validation de réformes fondamentales qui vont lever le principal frein au développement du canton: l’attractivité résidentielle.»

Réforme de la fiscalité et aménagement du territoire sont notamment au menu, et «il faut que ça passe», redit le ministre après son discours. A ses côtés, le chef des Finances, Laurent Kurth, acquiesce. Il sait que la vie parlementaire «peut toujours réserver des surprises. Mais le travail en commission a été fait très sérieusement. La crise après le refus du budget, fin 2017, a fait naître des espaces de travail constructifs entre les partis.» Pour Jean-Nat Karakash, «à l’époque, le débat budgétaire pourrissait depuis des années. Certains ont eu envie de voir ce que donnerait un refus. Cette fois, personne n’a envie de voir! Si ces réformes ne passent pas, le train partira sans nous.»


À lire aussi...

BASELWORLD 2019Bulgari n’exclut pas de quitter BâleBulgari n’exclut pas de quitter Bâle

PolitiqueLa cohésion cantonale neuchâteloise à nouveau à l’épreuve au Grand ConseilLa cohésion cantonale neuchâteloise à nouveau à l’épreuve au Grand Conseil

Top