Académie du journalisme et des médias
 14.09.2018, 18:50

Masterclass de l'AJM à Neuchâtel: plus d’infos sur l’info

chargement
Les étudiants en journalisme de la masterclass de l'AJM, à Neuchâtel, le 14 septembre 2018.

 14.09.2018, 18:50 Masterclass de l'AJM à Neuchâtel: plus d’infos sur l’info

Médias “Voici ce que je fais, pourquoi je le fais, comment je le fais...” 15 étudiants en journalisme de Neuchâtel, de Metz et de Louvain, ont joué le jeu de la transparence.

Les journalistes doivent-ils mieux raconter leur métier? Si oui, comment faire? Quinze étudiants en journalisme ont planché jeudi et vendredi sur cette question, dans le cadre d’une masterclass organisée à l’AJM, à Neuchâtel.

Qu’ils soient d’ici, qu’ils viennent de Metz (France) ou de Louvain (Belgique), ils ont sillonné notre région. Leurs articles sont publiés ces jours-ci sur notre site arcinfo.ch. 

Un groupe évoque par exemple ces “photos et vidéos qui ont une capacité virale importante et choquent le public, que les abattoirs suisses préfèrent éviter”. Les auteurs expliquent comment il ont pu quand même rapporter quelques images de l’abattoir des Ponts-de-Martel, grâce au dialogue, malgré la réticence initiale du responsable des lieux.

Dans un autre genre, la rencontre avec Clément Gaud, créateur de la jeune marque de montre Laventure, est l’occasion de s’interroger, sous forme de diaporama vidéo, sur la distance qui doit être celle du journaliste.

Il faut que les gens sachent qu’il y a un choix, une réflexion.

 

“Nous ne sommes pas là pour l’aider”, notent les auteurs, même si “la frontière entre récit et promotion de produit est fragile”. Un choix est donc fait, celui de se concentrer “sur Clément, son identité, son univers et la perception que nous nous en faisons.”

“Beaucoup de personnes ne font pas confiance aux journalistes, donc cette dimension peut être utile, il faut que les gens sachent qu’il y a un choix, une réflexion”, note Laviana Rotili, l’une des participantes. “Je ne sais pas si c’est la bonne solution. Je comprends l’intention, mais j’ai peur que ce soit un coup d’épée dans l’eau”, tempère son coéquipier Kevin Dupont.

Ce débat sur la pédagogie de l’information afin de “réinventer le journalisme dans l’espace public” se prolonge toute la journée, ce samedi 15 septembre, à l’aula des Jeunes-Rives (inscription requise).

La fameuse reporter Anne Nivat et le journaliste-écrivain David Dufresne (qui a encadré les étudiants de la masterclass) font notamment partie des intervenants.

Et comme il s’agit aussi de fêter les dix ans de l’AJM, une soirée musicale est prévue au programme.


Top