Jouissif état des lieux

BD Un ouvrage pour décortiquer quelques séries contemporaines Les bons livres sur la bande dessinée sont rares. Raison de plus pour saluer «L'étang et les spasmes dans la bande dessinée» de Pierre-Yves Lador, ancien directeur de la Bibliothèque municipale de Lausanne, institution qui détient le fonds de BD le plus ancien et de loin le plus riche de Suisse.
28 déc. 2006, 12:00

«L'étang et les spasmes»? Lisez «Le temps et l'espace», mais cela ne vous éclairera pas beaucoup plus. De fait, l'auteur, qui est aussi connu comme un élégant écrivain érotique, a réuni sous ce titre intrigant et vaguement pervers un florilège de ses meilleurs exercices d'admiration dans le genre de la BD.

Ces articles virevoltants, incisifs, souvent virtuoses, mettent en évidence les réseaux de sens et de motifs qui traversent quelques-unes des plus grandes séries contemporaines (Jonathan Cartland, Les Cités obscures, XIII, Les Tours de Bois-Maury, etc.), mais aussi des oeuvres moins connues de Zarate, William Henne ou Sambal Oelek. Pierre-Yves Lador dresse un état des lieux jouissif où la reconnaissance des aspects post modernes de la bande dessinée (univers décentrés, perte du sens, logiques de la répétition) donne la main à une sensibilité très vive aux effets de détail et à l'hédonisme graphique. Il reste simplement à espérer que la richesse parfois un peu baroque du vocabulaire et de la syntaxe ne décourage pas les ocnophiles et autres philobates / ACO

«L?étang et les spasmes dans la bande dessinée», Pierre-Yves Lador, éd. Castagniééé, 2006