Réservé aux abonnés

Un poney en étendard de l’antispécisme

Après «Belle et Sébastien», Nicolas Vanier s’empare d’une autre série culte de Cécile Aubry, «Poly».
06 oct. 2020, 21:30
Cécile et Poly, amis pour la vie.

A la suite du succès de «Donne-moi des ailes» (près de 1 million et demi de spectateurs en France), Nicolas Vanier («Le dernier trappeur», «Loup») délaisse les oies sauvages pour un poney dont Cécile Aubry (1928-2010) avait déjà narré les infortunes dans un feuilleton télévisé datant du début des années 60.

A 10 ans, Cécile (Elisa de Lambert) doit déménager dans le Sud de la France avec sa mère Louise (Julie Gayet). L’intégration av...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois