Un festival rebelle, ouvert à tous les genres de films

02 août 2015, 18:44

Dix-huit films seront en lice pour le Léopard d'or du 62e Festival de Locarno du 5 au 15 août. L'Europe y prédomine avec huit longs métrages, dont un réalisé par un cinéaste romand. Autre point fort: la rétrospective dédiée au manga.

«Cette édition s'inscrit dans la continuité de l'histoire du festival», a dit Frédéric Maire, directeur artistique (photo). «C'est un festival différent des autres, un peu rebelle, ouvert à tous les genres de films.»

Par exemple, une vingtaine de séries télévisées seront montrées dans le cadre de la rétrospective sur le cinéma d'animation japonais. «Il y aura même un long métrage réalisé avec un téléphone portable! Il est signé Pippo Delbono et offre un regard nouveau, différent sur l'Italie d'aujourd'hui.»

Pour son ultime édition à la tête d'un festival qu'il quitte à fin août, le directeur compose à nouveau un menu copieux destiné autant aux cinéphiles qu'au grand public. Le programme valorise comme toujours le jeune cinéma, plus particulièrement européen et asiatique cette année. En revanche, peu de films américains. «Les questions liées à l'immigration et à l'identité traversent l'ensemble de la sélection. Autre grand thème: les relations toujours plus difficiles entre l'homme et la nature. Conséquence de cette préoccupation, plusieurs œuvres évoquent la fin du monde ou du moins la fin d'un monde», résume Frédéric Maire. /ats

Un festival rebelle, ouvert à tous les genres de films