Un crime de lèse-Pergaud

14 sept. 2011, 11:17

C'est fait! La guerre des «remakes» de «La guerre des boutons» a été déclarée. En moins d'une semaine, deux adaptations du livre de Louis Pergaud vont faire rage sur nos écrans. Cette rivalité, assez malheureuse en termes de commercialisation, est due au fait que la prose de l'écrivain franc-comtois est tombée dans le domaine public. Yann Samuell ouvre donc les hostilités aujourd'hui avec une nouvelle version certes regardable, mais qui n'ajoute rien hélas à celle, autrement savoureuse, d'Yves Robert réalisée en 1962, laquelle continue donc de faire référence. Même si le réalisateur de «Jeux d'enfants» a cru bon de glisser quelques nouveautés (dont une touche de féminisme, un peu de foot, une mère qui élève seule ses enfants et une allusion lourdingue à la guerre d'Algérie), le résultat reste assez gnangnan, voire moraliste, ce qui est quand même un crime de «lèse-Pergaud»! Bien évidemment, les mômes ne se battent plus tout nu, syndrome de la pédophilie oblige, un champ de blé planté pour l'occasion dissimulant «par hasard» leur nudité «scandaleuse» lors de l'assaut mythique. Seule l'interprétation sauve le film. Les gamins sont plutôt bons et Eric Elmosino se révèle grand acteur dans le rôle du maître de Lebrac et Cie. C'est déjà ça de pris sur l'ennemi qui déboule dans sept jours!

De Yann Samuelli, avec Eric Elmosnino, Mathilde Seigner, Fred Testot…