Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Trois questions à...

21 avr. 2010, 09:22

DIDIER BURKHALTER
Le conseiller fédéral était lundi soir au festival Visions du réel de Nyon avec son épouse. Son avis sur le cinéma suisse.


1 - Comment voyez-vous l'avenir du cinéma suisse?

Il traverse parfois des turbulences, mais je constate une créativité, une qualité, un engagement en particulier auprès de la jeune génération et je suis très optimiste. Il y a beaucoup de potentiel, notamment dans le domaine du documentaire. Je trouve que c'est un très bon climat pour la créativité.


2 - Où est-ce que vous situez Visions du réel dans le panorama suisse?

Le festival est unique en son genre. Son titre indique bien qu'il y a des visions du réel, le documentaire touche parce que c'est réel, parce que c'est authentique.


3 - Cinéastes et producteurs se montrent insatisfaits par rapport au financement du cinéma. Que pouvez-vous faire de plus?

On ne va pas faire avec moins. La question a été posée dans tous les domaines, nous avons réussi à maintenir l'enveloppe. Dans le climat actuel, c'est déjà important. Mais il va falloir faire plus avec les mêmes moyens.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias