«The war» de Ken Burns sur Arte: magistral!

Mea culpa: le chroniqueur se devrait de signaler à ses lecteurs la présence sur le petit écran d?une ?uvre importante, le plus rapidement possible. Depuis le 5 mars, Arte diffuse une série intitulée «The War». Quatorze fois cinquante minutes, signée Ken Burns et Lynn Novick

05 avr. 2008, 12:00

C?est presque par hasard que je suis tombé mercredi dernier sur les numéros 9 («Dans la merde jusqu?au cou») et 10 (Les hasards de la guerre) de «The War». Une petite dizaine de minutes et déjà scotché! Une heure et demi plus tard: conquis, sans réserve. Voici une série aux évidentes vertus informatives sur des événements de la guerre de 1939-1945 dont on croit parfois tout savoir, originale dans la démarche, puisque tout repose sur quelques anciens combattants américains d?origines diverses qui vivent dans quatre villes des Etats-Unis presque anonymes (Sacramento, Mobile, Waterbury et Luverne).

Dès lors tout s?ordonne, avec des documents d?actualité, des extraits de films de fiction, des tournages d?aujourd?hui sur les lieux d?hier, des photographies, des entretiens, la voix accompagnant aussi des images. Rien que de très classique, certes. Mais donnant cette impression qu?il se passe quelque chose d?innovant, semblable à celle produite sur grand écran il y a quelques mois par Barbet Schroeder, avec «L?avocat de la terreur», son portrait percutant de l?avocat Jacques Vergés. Avec une grande sensibilité, Burns passe du particulier au général de manière parfaitement naturelle. Et se dégagent peu à peu des aspects pas toujours mis en évidence dans les documents historiques. Entre autres la peur permanente qui, même dans le camp qui sera celui des vainqueurs, transforme et souvent détruit les combattants de la base. A ne pas manquer!

Et de retrouver alors dans diverses publications («Télérama», «Le Monde radio-TV») des informations sur Ken Burns. Qu?un Bertrand Tavernier, grand cinéaste s?il en fut, intéressé aussi par l?histoire, tient pour un des plus grands documentaristes actuels.

La revue «Positif» dans sa plus récente livraison (no 566 ? avril 2008) consacre, elle, une quinzaine de pages à un entretien avec Burns et à son ?uvre foisonnante.

Les quatre derniers numéros les 9 et 16 avril 2008, à 21h dans «Les mercredis de l?histoire». En reprise le dimanche à 14h, le jeudi à 3h et le mardi à 10h. Les numéros 9 et 10 en reprise les 6, 8 et 10 avril.

Pour en savoir davantage: http://blog.lexpress.ch/retines