Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Simone Weil, et /ou la force de la cohérence

09 août 2010, 10:41

CRITIQUE - PAR JEAN BOREL

Quelle généreuse idée que celle de rassembler, pour honorer le centenaire de la naissance de Simone Weil, quelques-uns des plus beaux textes qui ont été écrits au cours de ces 30 dernières années pour mieux connaître, mieux comprendre la vie et la pensée de Simone Weil. Sa vie et sa pensée, justement, car elles sont chez elle absolument indissociables.

Depuis son plus jeune âge, Simone Weil a eu cette prise de conscience qui ne l'a jamais quittée, et qui fut absolue, de toujours unir la parole et les actes. Et que l'expérience religieuse ne doit jamais être dissociée de sa relation avec les hommes. Exigence folle qu'elle a tenue jusqu'à la limite de ses forces dans tous les combats qu'elle a menés pour la justice sociale, pour la spiritualité du travail, visant à sortir la culture de l'opposition séculaire entre théorie et pratique, travail intellectuel et travail manuel, opposition qui est à la source de toutes les oppressions sociales et qu'aucune des révolutions modernes n'a réussi à surmonter.

«Tu ne pourrais pas désirer être née à une meilleure époque que celle-ci, où on a tout perdu», disait-elle à 24 ans. Comme le reconnaissent tous ceux qui l'ont connue, ainsi que les spécialistes de son ½uvre, Simone Weil «savait». Car elle avait voulu apprendre, à l'école d'une vie multiple au seuil de la dispersion et totalement unifiée par ce qu'on peut définir comme sa colonne portante, «la cohérence», ce que signifie une vie pleinement consciente et responsable.

Faut-il remarquer, dit l'un d'entre eux, à l'heure des crises écologique, financière, sociale, éducative et politique que nous connaissons, l'actualité brûlante de cette réflexion? De l'analyse des crises modernes à l'effondrement des idéologies, du dialogue des civilisations au dialogue interreligieux, Simone Weil n'a cessé d'anticiper le cours contemporain de l'histoire. Son prophétisme qui, comme tous les prophétismes, ne recherche pas d'abord l'équilibre de la prudence et du consensus, est un cri pour la justice et la compassion envers chaque homme.

Tour à tour, les 26 contributions réunies dans cet ouvrage éclairent les richesses de cette vie exemplaire, toujours en marche au-delà de son temps.

«Simone Weil», Chantal Delsol, éd. Cerf, 2009, 680 pages

Votre publicité ici avec IMPACT_medias