Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Religion connectée: payer la quête avec une carte de crédit sans contact, c'est possible à Paris

Le diocèse de Paris est à la pointe de la technologie. Après avoir lancé, en 2016, une application permettant de remplacer la pièce de monnaie déposée dans le panier au moment de la quête, il va tester dès dimanche le paiement par carte de crédit sans contact.

18 janv. 2018, 13:42
2, 3, 5 ou 10 euros, en un clic, vous choisissez le montant de votre offrande.

C'est l'un des passages obligés dans toute célébration religieuse catholique. Il faut sortir le porte-monnaie et glisser une pièce ou davantage dans la crousille tendue par le servant de messe.

Mais la monnaie sonnante et trébuchante a de plus en plus tendance à laisser place aux cartes de crédit et au paiement via des applications pour téléphones mobiles. A Paris, les autorités du diocèse se sont adaptées à cette évolution.

En 2016 déjà, elles avaient introduit la quête par smartphone dans plusieurs de leurs paroisses. En un clic, les fidèles pouvaient ainsi faire le don de leur choix à leur église. Grâce à la géolocalisation, il suffit d'indiquer sur la carte qui apparaît à qui l'argent doit être versé et de choisir le montant qui va de 1 à 200 euros. Dès cette année, une quinzaine d'églises parisiennes seront équipées de ce système.

 

 

Dès ce dimanche, le diocèse de Paris va franchir un pas supplémentaire en présentant à ses ouailles un panier de quête connecté. 

 

Il se présente apparemment comme un panier traditionnel, à ce détail près qu'il n'est pas creux et qu'en guise de couvercle, on retrouve une plateforme de paiement sans contact. On choisit le montant de 2 à 10 euros, on passe sa carte et le tour est joué. A nos confrères du Parisien, le responsable de cette nouveauté assure que l'anonymat des donateurs est garanti.

L'église Saint-François de Molior, de la paroisse du 16e arrondissement de Paris jouera les poissons-pilotes. 

Ressource essentielle

A Paris, le diocèse vit à 80% grâce aux dons des fidèles. La quête représente à elle seule 14% du total. Il est donc vital pour l'organisation religieuse de s'adapter aux nouvelles habitudes de paiement des paroissiens.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias