Neuf jours de jazz à Cully dès vendredi

Dès vendredi et jusqu'au 18 avril, le Cully Jazz Festival prendra ses quartiers sur les bords du Léman. 39 concerts payants et 85 gratuits seront proposés aux amateurs de jazz.

06 avr. 2015, 14:25
Les musiciens du groupe suisse, Stefan Aeby trio, avec Stefan Aeby, gauche, piano, Andre Pousaz, centre, contrebasse, et Michi Stultz, droite, batterie, jouent sur la scene du chapiteau lors de la 32eme edition du Cully Jazz Festival ce vendredi soir 11 avril 2014 a Cully. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Le Cully Jazz Festival (CJF) débute vendredi. Jusqu'au 18 avril, le jazz sous toutes ses formes envahira le bourg des bords du Léman lors de 39 concerts payants et 85 gratuits. Il reste des places pour la plupart des soirées, même si quatre concerts affichent d'ores et déjà complet.

"Les prélocations marchent très bien", a déclaré lundi Carine Zuber, programmatrice du CJF. Quatre concerts sont déjà à guichets fermés, dont ceux de Gregory Porter, Anouar Brahem et Gogo Penguin, ainsi que le spectacle "Stephan Eicher und die Automaten" interprété en première suisse.

Le festival débutera par une incursion en Afrique avec le saxophoniste camerounais de 80 ans Manu Dibango. L'icône de la "world music" sera précédée par le vocaliste sénégalais Faada Freddy et ses percussions corporelles, "l'une des révélations de la saison", selon Carine Zuber.

Talents de femmes

Samedi, place aux femmes avec la chanteuse et violoniste cubaine Yilian Canizares et la fadiste Ana Moura. "La jeune chanteuse fribourgeoise Claire Huguenin proposera au Temple un audacieux projet acoustique avec son groupe Jibcaé. Dimanche, le lieu de culte accueillera la prestation tout aussi exceptionnelle d’Elina Duni en solo a capella acoustique", souligne la programmatrice.

La semaine suivante, de grands noms se succéderont à Cully, de Brad Meldhau à Joshua Redman, en passant par John Scofield. Lisa Simone, la fille de Nina Simone, donnera son premier concert en Suisse.

Parmi les projets qui décoiffent, Carine Zuber relève celui d'Erika Stucky, accompagnée de cuivres autrichiens, du chanteur américain Dorian Wood découvert sur Youtube ou encore "Electric Epic" du saxophoniste français Guillaume Perret.

Balades musicales

Le festival "off", qui se déploie dans 14 caveaux et cafés du bourg, propose cette année 85 concerts gratuits. Parmi les nouvelles animations, le CJF propose des balades musicales emmenées par Pierre Corajoud.

L’an dernier, le festival avait battu son record de fréquentation avec 65'000 spectateurs pour 13'200 billets vendus. "Une performance inégalable due à un temps exceptionnel pendant neuf jours", souligne Carine Zuber. Reste que, jusqu’à mardi prochain en tout cas, le soleil semble avoir d’ores et déjà pris ses billets pour Cully.