Les auditeurs découvriront 16 nouvelles émissions sur "La Première"

La chaîne de radio de la RTS présente seize nouvelles émissions pour marquer la rentrée 2012 lundi.

22 août 2012, 14:48
Les auditeurs découvriront dès lundi la nouvelle grille des programmes de "La Première". Remodelée en profondeur, la chaîne radio de la RTS propose seize nouvelles émissions.

Les auditeurs découvriront dès lundi la nouvelle grille des programmes de "La Première". Remodelée en profondeur, la chaîne radio de la RTS propose seize nouvelles émissions, du grand reportage à la satire en passant par un rendez-vous phare inédit, le magazine culturel "Vertigo".

Un remaniement assez spectaculaire de la grille marque la rentrée 2012 de "La Première" qui n'avait pas connu de profonds changements depuis 1999, a déclaré Gilles Pache, directeur des programmes de la Radio Télévision Suisse (RTS) mercredi devant la presse à Lausanne. L'objectif: se rapprocher du mode de vie des Romands et de l'évolution de leurs habitudes d'écoute.

Culture au sens large

La chaîne souhaite notamment faire la part belle à la culture avec son nouveau rendez-vous en fin d'après-midi "Vertigo", de 16h30 à 18h00. L'équipe de Pierre Phillipe Cadert couvrira tous les champs de l'activité culturelle au sens large, afin de coller à la vie du public.

Du cinéma aux multimédias en passant par les séries TV, elle privilégiera le débat d'idées et la controverse. Alternant les rythmes, elle restera en lien avec l'actualité par le biais de flashes. La musique restera prioritairement l'apanage de "Paradiso" à 19h00.

La nouvelle émission aura des implications sur la grille d'Espace 2. L'émission "Dare-Dare" est notamment supprimée. La chaîne conserve sa vocation culturelle, mais de manière plus pointue, a expliqué Gilles Pache.

Changements de rythme

La nouvelle grille prévoit davantage de changements de rythme avec trois programmes de trente minutes: "Bille en tête" (9h30-10h00), une émission de "gastronomie locale" sera animée par Duja et Philippe Ligron.

"Vacarme" (11h30-1200), magazine de reportages de Véronique Marti et Marc Giouse s'intéressera "aux premières fois". Dans "PEntagruel" (16h00-16h30), Lucas Thorens proposera chaque jour un classement, relatif à tous les sujets possibles et imaginables.

Parmi les autres nouveautés, "Entre nous soit dit" (14h00 à 15h00) veut renouveler le genre de l'entretien, "Passagère" (15h00 à 16h00) visitera des univers sonores inédits. Le dimanche, "De profil" se penchera sur le rôle de l'ordinateur dans la vie (16h00 à 17h00) et "Monumental" explorera des édifices de légende (17h00 à 18h00).

Sous l'oeil de l'agence

Certains rendez-vous phares ayant été supprimés, plusieurs producteurs et animateurs investiront d'autres domaines, à l'image de Michèle Durand-Vallade. Elle animera "L'Agence", le nouveau rendez-vous satirique "top secret" du dimanche matin qui remplacera "la Soupe", de 11h00 à 12h30. Dans le rôle des agents, Vincent Kohler, Thierry Meury, Christophe Bugnon et bien d'autres encore.

Le même jour, Jean-Charles Simon s'interrogera dans "Somme toute" sur les petits ou grands événements de ce monde avec un invité. Quant à Jean-Marc Richard, il prêtera une oreille attentive aux confidences nocturnes sur la "Ligne de Coeur", mais il élargira le cadre de l'émission en invitant des auditeurs et en organisant une sortie hebdomadaire à l'extérieur.

Certains programmes changeront d'heure et de diffusion ou de périodicité comme "les Dicodeurs" qui débutera à 11h30, "Histoire vivante" désormais à 20h00 et "Médialogues" qui devient hebdomadaire. De 10h00 à 11h00, un nouveau magazine scientifique CQFD, présenté par Stéphane Gabioud, décortiquera les domaines de la science et de la santé.

Autres chaînes

"Espace 2" connaîtra également quelques innovations avec sa nouvelle émission matinale "Point du jour", "Magma", "la "Tête à l'envers" ou "le Labo". Sur "Couleur 3", suite au départ de Duja, "Que la radio" rebaptisé "le Bronx" sera animé par Frank Matter et Claire Mudry. "Krakoukass", l'hebdo rock de la chaîne sera désormais présenté par Sébastien Mella.