Votre publicité ici avec IMPACT_medias

L?Uni dit tout sur le pouce

01 févr. 2008, 12:00

Les secrets du pouce sont dévoilés. Après six ans de travaux, l'équipe du professeur Denis Duboule, généticien à l'Université de Genève (UNIGE), révèle la différence de fabrication entre le pouce et les autres doigts. Elle est causée par une production moindre de protéines architectes.

Publiée aujourd'hui dans la revue américaine «Genes and Development», l'étude s'interroge sur la différence morphologique et l'utilité du pouce, soulignent les partenaires de la recherche l'UNIGE, l'EPFL et Frontiers in Genetics dans un communiqué. Plus court, il ne contient que deux phalanges contre trois pour les autres doigts.

D'après les scientifiques, les responsables de cette spécificité seraient les fameux gènes architectes. Ces éléments organisent les structures de l'humain pendant le développement embryonnaire. Ils sont disposés sur les chromosomes l'un après l'autre comme des oiseaux sur un fil électrique.

Si les chercheurs savaient déjà que ces gènes déterminent le nombre et la forme des doigts, le mécanisme en jeu restait inconnu. La différence entre le pouce et les autres doigts se joue au niveau de la régulation de l'expression de ces gènes.

Le mécanisme responsable produit dans le pouce embryonnaire une quantité de protéines architectes inférieure à celle présente dans les autres doigts. La conséquence est une croissance un peu moins forte qui aboutit à la formation de deux phalanges seulement. /ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias