Réservé aux abonnés

Livre: la voie de Fatima Daas

"La petite dernière" de Fatima Daas tente de concilier des identités inconciliables et nous emporte dans sa quête avec une écriture rythmée et têtue.
05 oct. 2020, 21:00
"La petite dernière" est le premier roman de Fatima Daas.

Fatima Daas était à Morges, qu’elle «a adoré», il y a quelques semaines, et continue aujour­d’hui une promotion bien chargée. C’est que son roman, qui tente l’impossible, ne pas choisir entre identité musulmane et homosexualité, laisse une empreinte forte et dresse un portrait frappant. L’écriture, avec ses reprises et ses répétitions, montre la tentative, à chaque fois recommencée, de comprendre le genre, la religion, la nationalité, l’origine, la sexualit&ea...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois