Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le suicide de la Callas contesté

15 déc. 2010, 12:33

La célèbre soprano grecque Maria Callas, une des plus grandes cantatrices du 20e siècle, est morte d'une maladie dégénérative qui a affecté ses cordes vocales, soutiennent deux médecins italiens. Et ce sont les médicaments utilisés pour la soigner qui ont fait lâcher son cœur.

Selon ces deux experts en orthophonie, Franco Fussi et Nico Paolillo, qui ont présenté les résultats de leurs recherches avec l'Université de Bologne à l'occasion d'une table ronde, la soprano souffrait de dermatomyosite, une maladie qui affecte les muscles et les tissus en général, y compris ceux du larynx. Ils soulignent que cette maladie est traitée avec de la cortisone et des immunodépresseurs, ce qui peut entraîner à la longue une insuffisance cardiaque et que, selon le rapport médical officiel, la Callas est morte d'un arrêt cardiaque.

L'information, révélée hier par le quotidien «La Stampa», dément que la Callas se soit suicidée après la perte graduelle de sa voix à la suite d'une déception amoureuse dans sa relation avec l'excentrique milliardaire grec Aristóteles Onassis, qui l'a quittée en 1968 pour épouser Jacqueline Kennedy. /ats-afp

Votre publicité ici avec IMPACT_medias