Le legs de Daniel Schmid

Daniel Schmid a légué ses archives à la Cinémathèque suisse à Lausanne. Une partie vient d'être livrée qui comprend de la correspondance et des scénarios. Ce fonds sera à disposition des chercheurs dans plusieurs mois.
02 août 2015, 00:04

Le cinéaste grison Daniel Schmid (photo Keystone) est décédé au début du mois d'août. «Il avait placé la Cinémathèque suisse sur son testament», a expliqué hier son directeur Hervé Dumont. «Cela fait une vingtaine d'années qu'il nous confiait régulièrement des affiches ou des films mais là, nous recevrons tout son fonds personnel».

Une dizaine de cartons sont arrivés, contenant des esquisses, des photos, des coupures de presse, des livres mais aussi du matériel pour les mises en scènes d'opéra que Daniel Schmid a signées. Des scénarios y figurent aussi notamment pour des projets de films n'ayant finalement pas été tournés. Le cinéaste avait préparé et annoté le tout en vue de ce legs à la Cinémathèque suisse. D'autres cartons vont suivre. Après inventaire, ces documents seront mis à disposition des chercheurs.

La Cinémathèque suisse conserve, entre autres fonds, celui des cinéastes suisses Michel Soutter et Xavier Koller ainsi que celui du réalisateur français Claude Autant-Lara. / ats