Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le GPS européen avance

28 avr. 2008, 12:00

Giove-B, le second satellite-test de Galileo, a été tiré et a atteint son orbite avec succès hier. Cette opération marque un pas important pour le futur système de localisation européen après des années de déboires techniques et politiques. Le satellite a été lancé par une fusée Soyouz à 4h16 locales hier depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan.

Galileo promet une localisation au mètre près, contre parfois une dizaine de mètres pour l'actuel GPS américain.

Giove-B contient l'horloge atomique la plus précise jamais envoyée dans l'espace, avec une déperdition de moins d'une nanoseconde par jour. Des entreprises suisses ont apporté leur contribution à sa construction. La société neuchâteloise Spectra Time a livré trois horloges atomiques.

Giove-B, un cube de 500 kg construit par Astrium (EADS) et Thales Alenia Space, prendra le relais du premier satellite test de Galileo, Giove-A, lancé en décembre 2005. Pour que Galileo fonctionne à l'horizon 2013 et puisse concurrencer le GPS, l'Europe doit désormais lancer les trente satellites opérationnels de la constellation. / ats-afp

Votre publicité ici avec IMPACT_medias