Votre publicité ici avec IMPACT_medias

«Jouez, je suis à vous»

18 mai 2011, 12:18

Genève est la 19e ville au monde à accueillir le projet des pianos de rue. «Jouez, je suis à vous»: cet appel sera inscrit sur 20 pianos disséminés dans la ville, du 9 au 20 juin, invitant la population à jouer et à échanger autour de l'instrument.

Ce projet artistique est organisé pour les 20 ans de la Fête de la musique. «L'idée est d'introduire la musique avant la fête», a indiqué hier devant les médias Patrice Mugny, chef de la culture en ville de Genève. Les pianos ont été achetés 400 francs pièce à Emmaüs. Ils seront réparés et accordés avant d'être déposés aux quatre coins de la ville.

Les instruments seront en libre accès de 9h à 21h, voire toute la nuit pour ceux qui ne seront pas situés près de logements, comme sur la jetée des Pâquis ou à côté de l'horloge fleurie. Il reviendra à la population de les décorer. Et une marraine ou un parrain bâchera l'instrument en cas de pluie. A noter que chacun pourra faire part de ses expériences sur le site internet de l'événement.

Ce projet a été conçu par le plasticien britannique Luke Jerram, qui l'a initié à Birmingham en 2008. «Je croisais chaque semaine les mêmes gens dans la laverie automatique de mon quartier, mais personne ne se parlait. La situation a changé lorsque j'ai installé un piano», a-t-il raconté hier.

A ce jour, plus de 400 pianos ont été déposés pour deux ou trois semaines autour du monde, de Londres à Austin (Etats-Unis), en passant par Barcelone, New York et Pécs (Hongrie). Avec de belles histoires à la clé, selon Luke Jerram. A Sydney, deux journalistes sont tombés amoureux autour de l'instrument. A São Paulo, plusieurs pianos ont rejoint celui installé depuis désormais trois ans dans une gare. / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias