Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Il n'est pas pieux, mais croyant

Jean d'Ormesson publie un très personnel cantique de la Création.

21 juin 2014, 00:01
data_art_8166642.jpg

"Comme un chant d'espérance", Jean d'Ormesson, éd. Héloïse d'Ormesson, 160 pages

En 1980, Jean d'Ormesson écrivait "Dieu, sa vie, son oeuvre". En 2014, son panthéisme joyeux s'est transformé en action de grâces. Il publie "Comme un chant d'espérance": un court livre où l'écrivain fait part de son émerveillement et de sa stupéfaction face au mystère de l'univers. Il le fait avec brio, comme à son habitude. Commencé comme un court traité de cosmologie, le livre tourne vite à la quête de Dieu. Ce Dieu-là n'est pas celui qui régnait en maître chez ses grands-parents à Saint-Fargeau, il y a cent ans; c'est une Personne plus insaisissable et plus riche à la fois: l'auteur des beautés de la Création, et celui qui donne la vie et la joie. Et ce Dieu, Jean d'Ormesson l'avoue, l'émeut chaque jour davantage.

A quand remonte votre intérêt pour Dieu?

Mon livre traite de Dieu, non...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias