Guitare et jazz fusion au temple

03 nov. 2010, 11:01

Sans cartes. Al Di Meola navigue à vue. Depuis son premier album sorti en 1976 («Land Of The Midnight Sun»), le guitariste ne s'est jamais reposé sur ses acquis et persévère dans la découverte. Reconnu comme l'un des précurseurs du jazz fusion, Al Di Meola vient gratter son instrument ce soir au temple du Bas .

L'illustre musicien ne sera pas seul pour présenter son concert «New World Sinfonia Tour». Il sera accompagné de ses musiciens (Fausto Beccalossi à l'accordéon et Peter Kaszas à la batterie notamment), et précédé de David Helbock, lauréat et prix du public du Montreux jazz festival 2010. Le pianiste allumera les feux à 20h.

Né en 1954, Al Di Meola a exploré très tôt une grande variété de styles et reste connu pour son acharnement. Il se souvient dans une interview: «Je restais enfermé huit heures par jour dans une armoire pour m'exercer. (...) Jusqu'à atteindre un degré de pure folie.» Rendez-vous ce soir pour en voir les résultats. /vgt

Informations et réservations: www.lesgrandsinterpretes.ch