Futurs astronautes recherchés

02 avr. 2008, 12:00

L'Agence spatiale européenne (ESA) cherche quatre nouveaux astronautes. Elle a lancé hier à l'EPFL à Lausanne sa campagne de recrutement. Pour Claude Nicollier, le seul astronaute helvétique de l'histoire, «les chances suisses sont réelles».

Parmi les 50 000 dossiers attendus, l'ESA ne retiendra au final que quatre noms, plus quatre candidats de réserve. La décision devrait tomber vers le milieu de l'année 2009. Les futurs astronautes rejoindront le centre de formation de l'ESA à Cologne.

Les candidats seront des universitaires issus de l'un des 17 pays membres de l'ESA. Age idéal: entre 27 et 37 ans. Ils devront bénéficier d'une formation en sciences naturelles, sciences de l'ingénieur ou médecine, ou avoir une licence de pilote militaire.

«Dès la mi-mai et durant quatre semaines, les intéressés pourront s'inscrire sur le site internet de l'ESA», a expliqué Horst Schaarschmidt, de l'ESA. Seule condition à ce stade: fournir un certificat médical de type pilote privé (classe 2).

Pour Claude Nicollier, sélectionné par l'ESA en 1978, il ne faut pas laisser passer l'occasion d'embrasser ce «métier de rêve». «Les chances d'un Suisse sont tout aussi grandes que celles d'un Allemand ou d'un Français», selon lui. A ses yeux, la multiculturalité de la Suisse constitue «un plus». «Il faut y croire et avoir de l'enthousiasme. Et surtout être bien préparé.» / ats