Dernier jour de tournage

Après 38 semaines de tournage à Romont (FR), le film d'animation «Max & Co», des frères Samuel et Frédéric Guillaume, est dans la boîte. La plus grosse réalisation du genre en Suisse est sûre de son avenir et donne rendez-vous dans les salles obscures fin 2007.
01 août 2015, 23:54

«Après quatre ans et demi de préparatifs et de travail, il n'y a plus aucun risque d'aucune sorte», a dit le producteur délégué Robert Boner. «Même si les studios brûlent», le film sera visible dans moins d'un an.

«Black box»

Robert Boner et son équipe ont accepté depuis quelques jours seulement de lever le voile sur leurs activités. Cette discrétion était voulue: «J'espère qu'on parlera beaucoup du film l'année prochaine, mais je tenais entre-temps à ne pas fatiguer le public avec toutes sortes d'informations», a expliqué Robert Boner.

Question gestion de succès de qualité, Robert Boner en connaît un rayon. C'est lui qui a notamment produit «Le génie helvétique» de Jean-Stéphane Bron, sans oublier les mythiques «Petites fugues» d'Yves Yersin, son premier et immense succès en 1979.

La distribution du film à l'étranger sera assurée par la société française Wildbunch, qui a en partie préfinancé le film, dont le budget tourne autour de 30 millions de francs. «C'est beaucoup, mais c'est à peu près la moitié des budgets de nos concurrents». Cette société, qui fait «exister le film sur le marché», gère aussi son calendrier de projection.

Jusqu'à 130 intermittents du spectacle ont travaillé en même temps à Romont, a rappelé Robert Boner. Une quarantaine de personnes resteront sur le site encore quelques semaines. Il leur faudra aussi démonter les 27 plateaux de tournage et emballer les 135 précieuses «poupées» qui ont animé le film. Une partie de l'équipe belge qui s'occupera des travaux de «sound design» est déjà sur place. / ats