De l'écran à l'écrit

Parution simultanée, ou presque, de quatre ouvrages en lien avec une émission de la Télévision romande ou écrit par des journalistes. Mais la TSR est plus ou moins impliquée Manuella Maury, Annick Jeanmairet, Martina Chyba. Trois présentatrices d'émissions de la Télévision suisse romande. Et Mix & Remix, dessinateur d'«Infrarouge». Ce beau monde est l'auteur de quatre ouvrages actuellement en librairie et arborant les couleurs de la TSR.
01 août 2015, 23:48

Les couleurs? Le terme est exagéré. Car le logo de la TSR ne figure que sur deux de ces publications: «A côté de la plaque - recettes & confidences» et «Mix et Remix à Infrarouge». «Dans ces deux cas, il s'agit d'un partenariat avec la TSR, explique Chantal Bernheim, responsable du département ressources et développement dans la tour genevoise.

Dans les autres cas, en revanche, nous ne sommes pas impliqués. Ce qui ne nous empêche pas de les soutenir quand même, comme nous le faisons avec le roman de Martina Chyba, qui est mis en vente à la boutique TSR» (une boutique dont on trouve le contenu sur le site www.boutiquetsr.ch).

Si tel est le cas, c'est parce que la présentatrice de «Scènes de ménage» figure parmi les «porteurs d'image» de la Télévision romande. Autrement dit parmi ceux qui apparaissent régulièrement à l'écran et dont le nom évoque immédiatement la TSR. «A partir de là, précise Chantal Bernheim, tout laisse à penser que les deux publications d'Annick Jeanmairet seront également mises en vente à la boutique».

Sur quelle base la Télévision romande décide-t-elle de s'impliquer dans l'édition d'un livre, que celui-ci soit ou non lié à une émission? «Il n'y a pas de règle, répond Chantal Bernheim. L'idée peut venir d'un animateur, d'un producteur, d'un éditeur ou de quelqu'un d'autre encore. S'il y a un intérêt commun, alors nous nous lançons».

Elle donne l'exemple des dessins d'«Infrarouge»: «Romaine Jean et Michel Zendali, qui produisent et présentent l'émission, trouvaient dommage que ces dessins soient en quelque sorte «perdus». Nous en avons parlé à l'éditeur Pierre-Marcel, qui a aussi trouvé que c'était une bonne idée de les réunir dans un livre». Elle ajoute: «La TSR n'a pas vocation à publier des livres. Mais un budget est prévu pour les produits dérivés. L'édition de livres entre dans ce cadre, l'objectif étant notamment de favoriser la lisibilité de leurs auteurs».

Et non un but commercial: «Tout dépend du coût de fabrication, et donc du prix de vente. Mais le plus souvent, nous sommes déjà ravis quand nous rentrons simplement dans nos frais. Et si nous faisons un léger bénéfice, c'est Noël...»

Noël, a-t-elle dit. Pour savoir si les ouvrages (tous édités chez Favre) actuellement exposés sur les étals sont une bonne idée de cadeau, voici de quoi vous en faire une première idée.

«A côté de la plaque ? recettes & confidences»

Ce sont 51 recettes, correspondant aux 51 personnalités qui ont pris part à l'émission donnant son nom au livre. Ce sont aussi 51 portraits rédigés par Manuella Maury, de Charles Poncet (hamburger de polenta au guacamole) à Jean-Marc Richard (zébré de langue au velouté d'artichauts), en passant par Bernard Challandes (filets de rouget flambés, sauve «vert jus» et ses galettes de «spanakoryso»). Car comme le dit la journaliste, «A côté de la plaque» ne fut pas une émission de cuisine, ce fut une émission dans la cuisine».

«Mix & Remix à Infrarouge»

A voir (et un peu à lire), environ 140 dessins de Philippe Becquelin, alias Mix & Remix. Description de l'un d'eux, conçu lors de l'émission intitulée «Pédophiles: une deuxième chance?»: On y voit un homme, une femme et un enfant. L'homme: «Les pédophiles, ça nous concerne». La femme: «Ça nous interpelle». L'enfant: «Et surtout, ça nous touche!»

Le talent de Mix & Remix est là; il est dans ces mots et jeux de mots qui, ajoutés à des dessins tout de sobriété, résument parfois une émission entière.

Les dessins qui ont tant fâché Monsieur et surtout Madame Blocher sont bien sûr de la partie (dès lors, si vous leur offrez un cadeau, optez plutôt pour un ouvrage sur le peintre Ferdinand Hodler).

«Mise en bouche ? recettes joyeuses pour apéros heureux» et «Mise en boîte ? recettes canailles sorties du placard», par Annick Jeanmairet

Dans le premier, la présentatrice de feu l'émission «Pique-Assiette» donne la recette pour «des tartines au goût méditerranéens, des bouchées alliant joyeusement le fromage et les fruits, des brochettes délirantes». Au programme du second, Annick Jeanmairet, ouvre-boîte en main, «décolle les anchois de la pizza pour en orner du filet de boeuf» ou «sort le thon du pan bagna pour en faire un sandwich aux allures orientales».

Pour épicer les deux petits livres, un graphisme original et facétieux: la journaliste est systématiquement «mise en page», comme cette scène qui la voit s'adresser à une crevette, toutes deux assises dans une demi-noix de coco.

«2 femmes, 2 hommes, 4 névroses», par Martina Chyba.

Déjà présenté dans ces colonnes (notre édition du 23 octobre), ce roman, «comédie grinçante», parle de «quatre mécontemporains qui, pour lutter contre leur mal-être, se livrent à un esorte de thérapie de groupe et se lancent des défis personnels de plus en plus compliqués et saugrenus». / PHO