Réservé aux abonnés

Un spectre qui hante encore l’Argentine

Pablo Trapero plonge de nouveau au cœur des exactions commises sous la dictature en Argentine. Son neuvième film oscille entre thriller et portrait familial.

10 févr. 2016, 05:47
eclan

Figure de proue de la nouvelle génération de cinéastes argentins, enfants pendant la dictature militaire de 1976 à 1983, Pablo Trapero poursuit une œuvre poignante qui reflète les réalités troubles de son pays. Après «Carancho», un film noir sur les bénéfices juteux liés aux accidents de la route, et «Elefante Blanco», une violente plongée dans un bidonville de Buenos Aires, le réalisateur dénonce à nouveau la corruption et les criminels de son pays dans un thriller où l’amour et la mort semblent être les seuls antidotes.

Affaire retentissante

Auréolé d’un Lion d’argent du meilleur réalisateur à...