Réservé aux abonnés

"Un film sur eux et non pas contre eux"

Un adepte des arts martiaux s'efforce de donner un cadre aux enfants des cités. Le nouveau documentaire du réalisateur suisse Nicolas Wadimoff ne feinte pas.

29 avr. 2015, 00:01
data_art_9073435.jpg

Ancien boxeur amateur et ex-guitariste de rock alternatif, Nicolas Wadimoff aime se coltiner des sujets forts qui interpellent. Après "Clandestins" (1996), dérive prophétique de laissé-pour-compte, "Mondialito" (1999), road-movie désenchanté sur fond de Coupe du monde, "Aisheen" (2009), désespérante chronique gazaouie, et le très vintage "Operation Libertad" (2012), le cinéaste genevois revient avec "Spartiates", un nouveau doc aussi indispensable qu'inconfortable.

Nicolas Wadimoff, quelle est la genèse de "Spartiates"?

En 2013, Marseille a été déclarée "capitale culturelle", ce qui a engendré...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois