Réservé aux abonnés

Spike Jonze synthétise la 3e dimension

07 août 2015, 13:32
data_art_7913328.jpg

En 1999, Spike Jonze se lançait dans la production de son premier long métrage, le conceptuel "Dans la peau de John Malkovich", avant de nous entraîner, dix ans plus tard, dans un univers au style graphique unique avec "Max et les Maximonstres". Réunissant ces qualités philosophiques et esthétiques, "Her" atteint un niveau de complexité rare et tient du chef-d'oeuvre...

Habitant d'un Los Angeles futuriste au design synthétique, Theodore est employé dans une société qui offre aux g...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois