Réservé aux abonnés

Des androïdes en quête de leur identité

Le cinéaste canadien Denis Villeneuve livre une très belle mise à jour du film de science-fiction culte de Ridley Scott. Enfin une séquelle réussie!
04 oct. 2017, 00:13
DATA_ART_11561857

En 1982, Ridley Scott adaptait le roman de Philip K. Dick, «Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques?», dont le montage fut l’objet d’âpres négociations, au point que le réalisateur le désavoua publiquement. Dix ans plus tard, le réalisateur britannique en proposa son «director’s cut», une nouvelle version nettement plus ambiguë, qui laissait planer le doute sur la véritable nature de son protagoniste, Deckard, joué par Harrison Ford.

Modèles obsolètes

Chargé de la réalisation de sa séquelle, dont il situe l’action en 2049, soit trente ans après la mystérieuse disparition de Deckard, le t...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois