Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

C'est encore trop loin l'Amérique

Présentée hors compétition à Cannes, cette troisième mouture "malgache" atteint un délire formel inégalé, hélas plombé par un scénario aussi rachitique que gnangnan.

06 juin 2012, 00:01
data_art_6098093.jpg

"Madagascar 3: bons baisers d'Europe" d'Eric Darnell, Tom McGrath, Conrad Vernon, avec les voix françaises de José Garcia, Anthony Kavanagh , Marina Foïs...

Une légende tenace veut qu'en l'absence de Walt Disney, parti en voyage en Amérique du Sud, l'équipe d'animateurs qui s'em ployait à réaliser "Dumbo" (1941) se soit graphiquement déchaînée. Ce laisser-aller libérateur engendra la célèbre séquence où l'éléphanteau après avoir bu de l'alcool connaît une puissante hallucination. De retour, l'Oncle Walt, un peu serré financièrement, n'eut heureusement pas les moyens de corriger ce crime de lèse-majesté... L'ouverture de "Madagascar 3", un cauchemar surréaliste, est de la même eau, à la différence près que la folie se propage ici sur toute la durée du film!

Un nouveau détour

Pour l'anecdote, sachez que Marty le zèbre, Alex le lion, Gloria l'hippopotame et Mel-man la girafe cherchent toujours aussi désespérément à rentrer au bercail, autrement dit dans leur zoo new-yorkais....

Votre publicité ici avec IMPACT_medias