Autokratz

Le duo vient défendre son premier album «Animal», de l'electro teinté de pop ambitieuse.
05 juin 2009, 15:51

Après un mini album, Autokratz a rapidement franchi le pas du long format. Bien lui en a pris, tant «Animal» s'inscrit dans l'air du temps tout en tentant d'y apporter de nouvelles ouvertures. Au programme, de l'electro massif qui ne lésine jamais sur les lignes de basse et quelque envolées pop, quelque part entre Fisherspooner et Justice. Les synthés acides sont édulcorés par une douce voix.


> Scène lacustre, vendredi 5 juin, 20h00

5 juin 1967: début de la Guerre des six jours