Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Roger Federer est à Gênes, mais reste indécis

17 sept. 2009, 04:15

Roger Federer n'a pas encore pris de décision concernant sa participation au barrage de Coupe Davis que la Suisse dispute de demain à dimanche en Italie. Le Bâlois, qui est arrivé mercredi matin à Gênes, se dit très motivé. Le suspense devrait perdurer jusqu'au tirage au sort, jeudi à 12h.

«Le fait que je sois là démontre que j'aime cette compétition. Je veux que nous restions dans le groupe mondial. Mais je suis fatigué. J'espère pouvoir trouver rapidement mes marques et surtout pouvoir me reposer suffisamment», souligne Federer, battu lundi en cinq sets et plus de quatre heures de lutte par Juan Martin Del Potro en finale de l'US Open.

Federer a déjà démontré à de nombreuses reprises ses grandes capacités de récupération et d'adaptation. En février 2004, il avait rejoint Bucarest pour un 1er tour de Coupe Davis 60 heures avant les premiers échanges, et la fatigue ne l'avait pas empêché de remporter ses deux simples et le double sur la terre battue roumaine. Son état d'esprit n'était cependant pas le même, puisqu'il venait de conquérir son 2e titre du Grand Chelem à Melbourne tout en s'emparant de la place de No 1 mondial.

La première séance d'entraînement sur la terre battue gênoise - prévue mercredi à 18h - s'annonçait cruciale. «Nous discuterons ensuite avec le reste de l'équipe et envisagerons tous les scénarii», explique l'homme aux 15 trophées du Grand Chelem, qui s'entraînera une 2e fois jeudi après le tirage au sort.

Selon le règlement de la Coupe Davis, deux changements - qui doivent être annoncés à la Fédération internationale (ITF) jusqu'à 11h jeudi - sont encore possibles par rapport à la sélection officielle du capitaine Severin Lüthi (Roger Federer, Stanislas Wawrinka, Marco Chiudinelli et Stéphane Bohli). Le 5e homme de l'équipe, Michael Lammer, pourrait donc très bien remplacer Federer au pied levé. Evincé dans un premier temps, Yves Allegro peut également encore espérer faire partie des quatre élus.

Il est toutefois difficile d'imaginer que Federer soit venu à Gênes pour faire de la figuration. Il pourrait certes renoncer à jouer demain et se réserver ainsi pour le double et pour le dimanche, où il pourrait soit remplacer Stanislas Wawrinka pour le premier simple, soit prendre la place du No 2 en cas de 5e match décisif. Le Bâlois sera cependant plus vraisemblablement tenté de jouer les trois jours. /si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias