Coupe Davis: Wawrinka déçu de sa performance

Le public suisse ne réussit pas à Stanislas Wawrinka. Après Gstaad, Bâle et Fribourg, le Vaudois n'a pas réussi son match à Palexpo, contre Golubev. L'équipe de Suisse affrontait le Kazakhstan.
07 août 2015, 13:34
Visage morne pour Stanislas Wawrinka, qui a avoué ne pas avoir assuré pour son match face à Golubev.

"Je n'ai pas assuré. Ce match, je ne dois jamais le laisser filer", reconnaît le Champion d'Australie. Une fois de plus, il n'a pas su trouver le relâchement nécessaire devant "son" public. "J'ai été trop hésitant, poursuit-il. J'ai été incapable de distiller le jeu agressif que je voulais imposer. Il convient également de relever les mérites de Golubev. En cherchant à prendre l'initiative dès la première frappe, il ne m'a pas laissé le loisir de m'installer dans l'échange. Mon salut aurait pu passer par un combat physique. Mais je n'ai pas pu l'engager".

La difficulté pour le Vaudois est d'occulter au plus vite cette défaite, aussi mortifiante qu'elle soit. "Je ne suis pas venu à Palexpo pour gagner un match, mais pour remporter un quart de finale de Coupe Davis, lance-t-il. Je savais que rien n'était acquis d'avance. Maintenant, il faut que je sois fort mentalement. Je dois mettre ce premier simple de côté, être indifférent devant cette défaite. Mais c'est une défaite que je ne dois pas accepter".

"Il y a tout de même une bonne nouvelle aujourd'hui: je me sens physiquement capable d'enchaîner avec le double samedi et le simple dimanche", poursuit-il. Le grand avantage d'une rencontre de Coupe Davis par rapport à un tournoi réside dans son format. Elle offre au joueur qui a sombré le vendredi une chance et même deux chances de se racheter. Stanislas Wawrinka ne doit pas les laisser passer, sous peine de vivre le week-end le plus tragique de sa carrière.