Réservé aux abonnés

Le Conseil d’Etat neuchâtelois ouvre la porte aux revendications des cafetiers restaurateurs

Les cafetiers restaurateurs neuchâtelois sont fâchés. A la fois sur les critères de réouverture le 10 décembre prochain des établissements publics et sur le soutien financier, jugé insuffisant, de l’Etat. Ils ont manifesté ce jeudi dans la capitale cantonale.

03 déc. 2020, 18:55
Caroline Juillerat, Laurence Veya et Karen Allemann (de g. à dr.), les coprésidentes et la directrice de GastroNeuchâtel avec le conseiller d'Etat Jean-Nat Karakash dans la cour du Château de Neuchâtel.

Une centaine de chaises vides provenant d’établissements publics neuchâtelois, séparées par 1,5 mètre de distance et installées jeudi en début d’après-midi dans la cour du Château de Neuchâtel. L’association faîtière cantonale des cafetiers restaurateurs a demandé à chacun de ses membres de lui faire parvenir une chaise vide pour manifester le mécontentement de la branche à l’égard des autorités cantonales.

GastroNeuchâtel n’arrive ainsi pas à comprendre la directive d’exécution du Service de la consommation et des affaires v...