Réservé aux abonnés

Coronavirus: commerçants et bailleurs ont souvent trouvé un accord à l’amiable

Selon un rapport présenté hier par le Conseil fédéral, les commerçants ont souvent trouvé un accord avec leur bailleur durant le confinement. Néanmoins, la partie n’est pas finie, puisque le Parlement souhaite plus d’interventionnisme de l’exécutif.
08 oct. 2020, 00:01
/ Màj. le 08 oct. 2020 à 07:18
Avec la fermeture de nombreux commerces durant le semi-confinement, il était nécessaire de trouver un arrangement entre bailleurs et commerçants, ce qui a très largement été le cas.

Les commerçants en difficulté à cause de la crise du coronavirus ont souvent trouvé un accord avec leur bailleur. Le Conseil fédéral a présenté, hier, un rapport positif dans le domaine des loyers commerciaux.

Les loyers commerciaux font l’objet d’un bras de fer entre le gouvernement et le Parlement. Le Conseil fédéral a toujours défendu une approche non interventionniste. Les Chambres lui ont forcé la main, en votant un coup de pouce lors de la session d’été.

Un projet de ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois