Briatore: suspension annulée!

06 janv. 2010, 09:54

La justice française a annulé la radiation à vie du sport automobile de l'ex-directeur de Renault F1, Flavio Briatore. Le Tribunal de grande instance de Paris a jugé «irrégulières» les sanctions infligées en septembre par la FIA (Fédération internationale) pour l'implication de l'Italien dans l'affaire du Crashgate au GP de Singapour 2008. Flavio Briatore peut donc de nouveau exercer une activité en relation avec le sport automobile. La FIA va probablement faire appel.

Flavio Briatore réclamait l'annulation de sa radiation à vie et un million d'euros de dommages et intérêts. Il s'est vu allouer 15 000 euros (environ 22 500 francs). Pat Symonds, suspendu de toute activité liée au sport automobile pour cinq ans, a en outre «récupéré sa capacité» à exercer des fonctions dans ce secteur et a obtenu 5000 euros de dommages et intérêts. Il en exigeait 100 fois plus.

Flavio Briatore est accusé d'avoir fomenté l'accident volontaire de Nelson Piquet Jr. au Grand Prix de Singapour en 2008. Cet accident avait entraîné l'intervention de la voiture de sécurité, ce dont avait profité Fernando Alonso pour remporter la course.

Le TGI de Paris a reconnu qu'il n'avait pas compétence pour «se prononcer sur la responsabilité» de Flavio Briatore ou Pat Symonds. En revanche, il a toute autorité pour «apprécier la régularité de la décision» du Conseil mondial du sport automobile (CMSA), une instance de la FIA. Or, ont tranché les magistrats, «en l'espèce, sous couvert d'un ordre donné à ses membres, le CMSA a incontestablement infligé, fût-ce indirectement, une sanction à deux personnes sur lesquelles il n'avait pas autorité». /si