Voies déformées par la chaleur sur la ligne Bienne-La Chaux-de-Fonds

Le trafic ferroviaire entre Bienne et Péry-Reuchenette (BE) était perturbé ce jeudi 4 août. La raison en est la chaleur record, selon Meteosuisse, qui sévit dans la région.
04 août 2022, 13:17
Le trafic ferroviaire est perturbé par la chaleur.

Le trafic ferroviaire entre Bienne et Péry-Reuchenette (BE) a été perturbé ce jeudi 4 août en raison de la chaleur qui déforme les rails. La vitesse des trains a été limitée momentanément à 40 km/h sur les tronçons exposés et les CFF ont arrosé les voies pour les refroidir. Les voyageurs devaient compter avec des retards sur la ligne entre Bienne et La Chaux-de-Fonds.

«La chaleur peut légèrement déformer les rails», a indiqué jeudi à Keystone-ATS Jean-Philippe Schmidt, porte-parole aux CFF. Les rails soudés risquent en effet de se dilater sous l’effet de la chaleur. Pour des raisons de sécurité, la vitesse des trains est réduite. La situation a été rétablie en fin d’après-midi.

Rails refroidis

Des températures extrêmes peuvent causer une déformation des voies, un phénomène appelé déjettement de la voie, précisent les CFF. Ces déformations ne se produisent que sur de vieilles voies ou au terme de travaux sur la voie ferrée. Les voies modernes résistent mieux aux périodes de canicule.

Les rails sont refroidis au moyen d’eau puisée dans des wagons-réservoirs.

Records de chaleur régionaux, 6 degrés à La Brévine

Avec 36,7°, Neuchâtel a battu le record pour un mois d’août, qui datait de 2003, ajoute le service météorologique privé. Localement, les températures en plaine atteignaient déjà plus de 34 degrés à 13h30, comme l’a tweeté Meteonews. C’est le cas par exemple à Payerne (35,3°) ou Delémont (34,4°). Bienne et Péry-Reuchenette ont respectivement atteint 34,2° et 33,5° au plus chaud de la journée de ce jeudi.

Les habitants de La Brévine ont pu profiter d’une matinée un peu plus fraîche. A 4h30, il ne faisait que 6,4° dans cette localité, située à 1042 mètres d’altitude. En comparaison, l’Uetliberg zurichois, à 870 mètres d’altitude, a connu une nuit tropicale avec 22°.

Selon MétéoSuisse, il apparaît déjà que l’été 2022 en Suisse devrait compter parmi les plus chauds depuis le début des mesures en 1864. Cette année a déjà enregistré le deuxième mois de juin le plus chaud et le quatrième mois de juillet le plus chaud. Il est toutefois encore trop tôt pour annoncer quel rang atteindra ce millésime. Le record est détenu par l’été 2003.

par Keystone - ATS