Valtesers ne sera pas reproducteur

04 avr. 2008, 12:00

L'affaire a secoué ces derniers temps le milieu de l'élevage de la race franches-montagnes. L'étalon Valtesers, 2e à l'issue de la Sélection de Glovelier, les 11 et 12 janvier, et 4e à l'approbation des étalons FM, le 1er mars à Avenches, n'est pas un fils de Vidocq, mais de Libero.

Dans les faits, la jument Pivoine avait été saillie lors de sa première chaleur par l'étalon Libero, mais de manière incomplète. L'étalonnier, Jean Monin, de Glovelier, en a conclu qu'il ne pouvait y avoir eu fécondation. Cette première saillie n'a toutefois pas été mentionnée sur la carte de saillie faisant foi pour l'établissement du certificat d'origine délivré par la Fédération suisse d'élevage du cheval de la race des Franches-Montagnes (FSFM).

Selon les dirigeants de la FSFM, «en inscrivant l'étalon Vidocq pour la première saillie de la jument Pivoine, sans mentionner l'étalon Libero, l'étalonnier n'a pas respecté le règlement et a induit les éleveurs en erreur». De plus, ajoute la FSFM, «en ne signalant pas la fausse déclaration de l'étalonnier au service du stud-book, les éleveurs n'ont pas respecté le règlement et ont induit la fédération en erreur».

Les propriétaires de l'étalon, Bernard et Vincent Monin, à Glovelier, ainsi que l'étalonnier Jean Monin ont été entendus par le comité FSFM le 19 mars. Afin de mettre un terme à cette affaire et dans le but de préserver l'image de marque de la race, la FSFM, les éleveurs et l'étalonnier ont pris d'un commun accord la décision de retirer à l'étalon Valtesers la qualité d'étalon reproducteur au stud-book franches-montagnes. Une série de contrôles d'ascendance sera de même effectuée sur des chevaux nés des saillies effectuées ces dernières années chez Jean Monin. Ce dernier devra en assumera les frais et les résultats seront communiqués officiellement ultérieurement. /comm-mmo