Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Une vocation, déjà à l'Antiquité

Tavannes est depuis cet hiver une des onze plaques tournantes que DPD compte en Suisse. L'inauguration a eu lieu hier «De l'endroit où nous sommes, nous pouvons nous engager sur l'autoroute et voyager dans toute l'Europe sans quitter le réseau autoroutier. De même, nous pouvons rayonner sur une quantité de routes régionales et gagner en un minimum de temps chaque localité de l'Arc jurassien», s'est réjoui hier le conseiller national jurassien Pierre Kohler, à l'occasion de l'inauguration du centre de tri de Direct Parcel Distribution (DPD) à Tavannes - maison allemande à l'origine et rachetée par La Poste française. A peine visible derrière un rideau d'arbres, ce grand dépôt équipé de manière rationnelle et moderne est de ce type d'installations que l'on s'arrache. Pas de bruit, pas de cheminées fumantes, un trafic routier immédiatement absorbé par l'A16 et des emplois à la clé, que demander de plus?

05 mars 2006, 12:00

Parmi les hôtes de marque de la manifestation, les deux compères que sont le PDC Pierre Kohler et le socialiste Jean-Noël Rey étaient comme deux poissons dans un même bocal. Alors que le Valaisan était vice-directeur de DPD, il avait sollicité le Jurassien afin qu'il recherche le meilleur emplacement pour installer un centre de tri de DPD destiné à rediriger les colis de l'Arc jurassien. Avec sa zone industrielle encore vide à deux pas de l'autoroute, Tavannes s'est rapidement imposée à l'esprit des deux hommes à qui l'on pourra concéder qu'ils ont eu le même flair que le Romain Marcus Dunius Paternus, qui fit agrandir un espace sous roche afin d'y faire passer une route.

A l'époque, Le site de Pierre-Pertuis était le passage obligé entre Avenches et Augusta Raurica (Augst). Aujourd'hui, il l'est redevenu pour les colis des clients DPD du Jura, du Jura bernois, du canton de Neuchâtel ainsi que d'une partie du canton de Soleure, soit la région de Granges, ainsi que d'une partie du Seeland. Journellement, dès 5h50, des grands camions arrivent chargés de colis qui seront triés et rembarqués dans des camionnettes de livraison qui iront distribuer leur précieuse marchandise à des clients répartis en 35 tournées. Un nombre qui va augmenter jusqu'à atteindre le chiffre maximum de 60 tournées.

Dans la deuxième partie de la journée, c'est l'opération inverse qui active les employés à temps partiel occupés sur les sites de réception. Ceux-ci quittancent électroniquement chaque colis, assurant sa traçabilité, avant de le diriger sur le réseau de tapis roulants. /BDR

Votre publicité ici avec IMPACT_medias