Une fine équipe à la tête de la Buvette au Bordu

02 août 2015, 18:46

Vue imprenable sur le lac garantie! Depuis 16 ans, par la volonté d'un illuminé, disent les uns, la Buvette du débarcadère, au Bordu, prend ses aises estivales. Là, on cultive le passé au présent, en déclinant le futur.

De Pâques à fin septembre, au Bordu ça gazonne. Au point que gueux et maître-queux trouvent depuis un peu plus de trois lustres menus à leur convenance. Entre soleil, canards en vadrouille style carte postale, bateaux amarrés et vacanciers en quête de dépaysement, Gérald et sa brigade ne savent souvent plus où donner de la tête. En cuisine, Benoit n'éprouve aucun remords à montrer ce qu'il mijote. Au fourneau depuis quatre ans, l'ancien chef pâtissier du Rousseau s'est imprégné de la philosophie régionale. Natif de Périgueux, il occulte truffes et foie gras pour se consacrer aux filets de perche et autres fantaisies propres à agacer les papilles gustatives.

Toujours en embuscade, finaud, Gérald Wunderlin, à qui l'on doit la renaissance de l'endroit, distille ses conseils à Marc Boner. Un Neuvevillois pur sucre qui, à l'âge de huit ans, faisait déjà des p'tits boulots à La Buvette. Gestionnaire de vente en articles de sport chez Tosalli, à Colombier, Marc est en passe de reprendre le témoin des mains de Gérald. Il planche déjà sur les achats et gère le personnel. Discrète, efficace, Malou, qui n'est autre que l'épouse du manie-tout actuel, complète efficacement le quatuor de base. Auquel s'ajoutent des extras les jours de surchauffe, lorsque pas moins de 25 embarcations sont amarrées face au resto.

Cela dit, innovation, un store modulable et géant de 35 m2 propose son ombre à 40 places, sur les 100 que compte le périmètre. A relever que chaque saison a vu sa nouveauté se concrétiser.

Sur le plan culinaire, en allumeur de coutumes, Gérald et son team proposent la fondue à l'absinthe au fromage de chèvre. Pour régaler les gourmands, une trilogie chèvre, tomate et fondue classique, servie dans le même caquelon, mijote aussi. Trouvez l'astuce!? Autre finesse, gratuite, le thé à volonté tiré d'une marmite de 15 litres qui garde le liquide à température. Et le flacon de kirsch mis gracieusement sur la table. Autant dire qu'à la Buvette du débarcadère, on ne dévalise pas le client au coin de la table. /aru

Une fine équipe à la tête de la Buvette au Bordu